Passer au contenu
choisir cuivre ou multicouche

Multicouche ou Cuivre : comment faire son choix ?

Matériau historique de la plomberie, le cuivre a longtemps été privilégié en raison de ses nombreuses qualités intrinsèques (rigidité, faible dilatation, étanchéité à l’oxygène…). Malgré une utilisation prépondérante, il a été peu à peu distancé par les matériaux de synthèse, comme le PER ou le Multicouche, qui ont su s’imposer aussi bien chez les professionnels de la plomberie que chez les particuliers.

Facile et rapide à installer, le tube Multicouche ne requiert pas le savoir-faire et l’outillage indispensables au raccordement des tuyaux en Cuivre. Mais quel matériau est à privilégier ? Quelles sont les différences majeures entre le Cuivre et le Multicouche ?

Après la lecture de ce tutoriel, vous saurez facilement :

  • Distinguer les tuyaux en Cuivre des tubes Multicouche
  • Expliquer les avantages et inconvĂ©nients de chaque matĂ©riau
  • Choisir du Cuivre ou du Multicouche en fonction de vos propres besoins et connaissances

Cet article est une section de notre guide complet sur les tubes Multicouche. N'hésitez pas à le consulter pour en apprendre davantage.


Qu’est-ce que le Cuivre et le Multicouche ?

Le Cuivre

Utilisé depuis très longtemps pour réaliser des circuits de distribution en eau chaude et en eau froide, le cuivre peut également être employé pour des installations de gaz ou de chauffage.

Il existe deux types de tuyaux en cuivre :

  • Les tuyaux de cuivre recuits : ils sont vendus en couronne pouvant aller jusqu’à une longueur de 50 mètres. Parce que leur processus de fabrication est diffĂ©rent, ils sont mallĂ©ables et peuvent ĂŞtre cintrĂ©s Ă  froid. Ils se destinent essentiellement aux installations encastrĂ©es ou noyĂ©es dans une chape de bĂ©ton.
  • Les tuyaux de cuivre Ă©crouis : ils sont vendus en barres rigides allant de 1 mètre Ă  5 mètres. Contrairement aux tuyaux recuits, ils ne peuvent pas ĂŞtre cintrĂ©s Ă  froid. Pour rĂ©aliser des angles de courbure, il est nĂ©cessaire de les chauffer suffisamment Ă  l’aide d’un chalumeau. Leur rigiditĂ© et leur forme droite les destinent principalement aux poses apparentes.
alt_image

Tuyaux en cuivre Ecroui

Les tuyaux en cuivre présentent de nombreux avantages : ils sont 100% recyclables, étanches à l’oxygène, peuvent être peints, ont une dilatation faible et sont d’excellents conducteurs thermiques.

Le Multicouche

Apparu plus récemment sur le marché de la plomberie, le Multicouche a su conquérir très vite les faveurs des professionnels et des bricoleurs amateurs, grâce à sa facilité de mise en œuvre et à ses méthodes de raccordement à froid.

Il est composé d’une âme centrale en aluminium qui lui confère une mémoire de forme. Les tubes Multicouche peuvent donc être formés à la main ou à l’aide d’outils dédiés pour réaliser les angles de courbure nécessaires.

Comme le cuivre, il est proposé dans deux conditionnements : en barre (jusqu’à 3 mètres) ou en couronnes (jusqu’à plusieurs centaines de mètres). A la différence du cuivre, le processus de fabrication ne diffère pas entre du Multicouche vendu en barre et du Multicouche vendu en couronne. Les propriétés des tubes sont les mêmes et leur pose se réalise de la même manière, sans distinction.

Multicouche ou Cuivre : quelles différences ?

La facilité de pose

Le Multicouche est un matériau très simple à installer. Il se courbe facilement pour suivre le cheminement voulu et se raccorde à froid avec des technologies accessibles financièrement et techniquement. Il peut être employé par des professionnels de la plomberie aussi bien que par des novices.

alt_image

Sertissage d'un raccord sur un tube Multicouche

En revanche, le cuivre est un matériau plus complexe à poser. Son installation nécessite plus de compétences techniques, ce qui limite son usage aux professionnels ou aux amateurs très éclairés. Les raccordements indémontables (donc encastrables) ne peuvent s’effectuer que par soudure ou par brasure. L’emploi d’un chalumeau est requis, ce qui implique plus de risques. La réalisation de courbes sur des tuyaux écroui nécessite, elle aussi, de chauffer le cuivre suffisamment pour pouvoir le façonner à sa guise.

alt_image

Raccordement de tuyaux en cuivre par soudure

La malléabilité

Le Cuivre et le Multicouche sont deux matériaux rigides qui peuvent être cintrés pour réaliser des angles de courbure ou des « chapeaux de gendarme ». Ils garderont leur forme une fois façonnés.

Les tubes Multicouche et les tuyaux en Cuivre recuits sont facilement cintrables à la main pour les plus petits diamètres ou au moyen d’outillages dédiés, comme un ressort à cintrer ou une cintreuse-arbalète.

Cependant, les tuyaux en cuivre écroui (en barre rigide) doivent être suffisamment chauffés à l’aide d’un chalumeau pour pouvoir être ensuite déformés.

La pose du Cuivre et du Multicouche peut s’effectuer de multiples manières.

  • Sans outillage spĂ©cifique :

Chacun de ces matériaux peut être raccordé au moyen de technologies qui ne nécessitent que deux clés plates.

Le Multicouche dispose de la technologie désignée sous le terme de « compression ». Le vissage d’un écrou sur le raccord resserre une bague fendue contre le tube Multicouche, ce qui le comprime contre la tétine du raccord.

alt_image

Raccordement Multicouche par compression

Le Cuivre dispose de deux technologies similaires : les raccords dits « américains », composés d’un écrou, d’un joint en caoutchouc et d’une bague crantée, et les raccords bicônes composés d’un écrou et d’une olive en laiton. Le principe est le même à chaque fois : le vissage de l’écrou engendre un maintien ferme du tube et assure l’étanchéité.

alt_image

Raccord bicĂ´ne sur un tuyau en cuivre

Bien que très simples à mettre en œuvre, ces technologies sont réservées aux installations accessibles. Tout encastrement est proscrit puisque les raccords restent démontables.

  • Avec outillage dĂ©diĂ© :

Le Multicouche et le Cuivre peuvent bien évidemment être raccordés au moyen de technologies professionnelles complètement indémontables. Cela permet d’encastrer les raccords derrière des cloisons en toute sécurité et en respectant la règlementation en vigueur.

La technologie de choix pour les tubes Multicouche reste le sertissage. L’écrasement d’une douille en inox autour du tube Multicouche le compresse contre l’insert du raccord et rend l’ensemble parfaitement solidaire.

alt_image

Raccord Multicouche serti au moyen d'une pince manuelle

Le Cuivre aussi peut se raccorder par sertissage mais la pince à sertir requise n’est pas la même que la pince employée pour le Multicouche. Sa complexité et son prix (jusque plusieurs milliers d’euros) la dédient quasi-exclusivement aux professionnels de la plomberie.

Bien évidemment, la méthode de raccordement privilégiée pour le Cuivre demeure la soudure ou le brasage. Cette technologie réclame un minimum de pratique et le respect de certaines règles. La soudure consiste à chauffer le tube et le raccord en cuivre que l’on souhaite assembler afin que les matériaux fusionnent sous l’effet de la chaleur. La brasure consiste à chauffer des baguettes en étain ou en argent pour obstruer les interstices entre le raccord et le tuyau et solidariser les deux pièces.

alt_image

Raccord et tuyau en cuivre joints par brasage

Attention : Lorsqu’il est nécessaire d’effectuer une soudure ou une brasure sur un tuyau en Cuivre, il est important de se protéger. En effet, cette méthode dégage des fumées nocives pour la santé et peut engendrer des brûlures ou un départ de feu si elle n’est pas maîtrisée. Le Multicouche est un matériau qui évite ce genre d’accident car son raccordement s’effectue à froid, il n’y a donc pas d’émanation de fumée ni de risques d’incendie.

La résistance au tartre et à la corrosion

Le Cuivre, parce qu’il est un matériau métallique, est par nature très sensible à la corrosion. La rouille peut rapidement se former sur les tuyaux en Cuivre, en particulier dans les lieux humides. De plus, le Cuivre n’est pas un matériau parfaitement lisse. Les petites aspérités présentes sur ses parois laissent plus facilement le tartre s’accrocher et s’accumuler petit à petit.

Il est conseillé de se renseigner sur la dureté de l’eau qui sera transportée par les tuyaux. Une eau dure sous haute température facilitera l’apparition du tartre dans les canalisations.

Le Multicouche, lui, n’est pas sensible à la corrosion et ne s’entartre pas, ses parois lisses étant beaucoup moins susceptibles d’accueillir les dépôts d’impuretés et de calcaire.

L’imperméabilité et la dilatation

Le Multicouche dispose, grâce à son âme en aluminium, d’une barrière anti-oxygène (BAO). Cette protection supplémentaire rend le tube Multicouche complètement étanche à l’oxygène et évite ainsi la pénétration des fines particulières présentes dans l’air, pouvant générer la formation d’algues et de boues à l’intérieur.

Le cuivre possède naturellement cette imperméabilité à l’oxygène. C’est également un matériau très reconnu pour ses propriétés antibactériennes et antifongiques, un avantage non négligeable quand il s’agit du transport de l’eau potable.

Ces deux matériaux disposent également d’une très faible dilatation thermique, un atout lorsqu’il s’agit d'alimenter de l’eau sous haute température.

L’isolation phonique

D’un point de vue isolation phonique, le Multicouche est sans égal. En effet, les couches de polyéthylène réticulé réduisent fortement les nuisances sonores qui peuvent être causées par la circulation de l’eau à l’intérieur des tubes.

Le Cuivre, quant à lui, est un matériau qui laisse facilement entendre les bruits de l’eau ainsi que les coups de butée. Les nuisances sonores sont donc plus récurrentes et plus intenses qu’en employant du Multicouche.

Les types de pose

Les tuyaux en Cuivre et les tubes Multicouche peuvent tous les deux être posés en apparent ou encastrés derrière des cloisons. Leur insensibilité aux UV et à l’oxygène rend les installations visibles parfaitement envisageables, sans risque d’embouage ou de détérioration.

alt_image

Installation Multicouche apparente

D’un point de vue esthétique, la couleur du Multicouche et du Cuivre ne sera pas toujours en accord avec la décoration de la pièce de vie. Il est cependant possible de les peindre tous les deux pour obtenir un réseau sanitaire visible mais discret.

La pose en encastré implique, aussi bien pour le Cuivre que pour le Multicouche, une protection des tubes avec une gaine, aussi appelée « fourreau ». L’ajout d’une gaine garde les tuyaux intacts en empêchant les frottements avec d’autres matériaux.

alt_image

Tuyaux en cuivre posés de manière apparente

L’usage

Le Multicouche et le Cuivre peuvent tous deux être utilisés pour transporter de l’eau potable dans le cadre d’installations sanitaires ou de chauffage.

Le Cuivre offre cependant un avantage de taille : il peut être employé pour installer des réseaux de gaz contrairement au Multicouche qui est absolument proscrit pour le gaz.

Attention : L’usage du Cuivre pour un réseau de gaz nécessite l’emploi de méthodes de raccordements spécifiques. La méthode par brasure forte ou le raccordement par sertissage sont des méthodes qui peuvent être employées sans risque avec une installation de gaz. La brasure tendre, quant à elle, ne peut pas être réalisée avec de l’étain. Des baguettes en argent doivent être employées.

Le coût

Le Cuivre et le Multicouche sont les deux matériaux de plomberie les plus onéreux. Cependant, la différence de prix entre le Cuivre et le Multicouche est importante et peut varier d’un jour à l’autre. Le cours du Cuivre sur les marchés boursiers fluctue en permanence et cela a un impact direct sur les prix des tuyaux en cuivre destinés à la plomberie.

Le Multicouche n’est soumis à aucune variation de prix et reste bien plus abordable que le Cuivre. Sur les chantiers, il n’intéressera pas les éventuels voleurs, à la différence du Cuivre qui est le fruit de nombreux vols.

Les points forts et points faibles du Cuivre et du Multicouche sont résumés dans le tableau ci-dessous pour vous aider à y voir plus clair :

Multicouche Cuivre
Facilité de pose *** *
Malléabilité ** *
Conditionnement Couronne/Barre Couronne/Barre
Techniques de pose DĂ©montable : Compression / Automatique
Indémontable : Sertissage
DĂ©montable : Automatique / BicĂ´ne/ Joint mixte
Indémontable : Soudure / Sertissage
RĂ©sistance Ă  la corrosion *** *
RĂ©sistance au tartre *** *
Nuisances sonores Non Oui
Utilisation Chauffage / Sanitaire Chauffage / Sanitaire / Gaz
Barrière Anti-Oxygène Oui Oui
Coût ** ***

Les points Ă  retenir

Le Multicouche se démarque clairement du Cuivre en offrant globalement les mêmes avantages que son concurrent pour un coût bien moins important et une plus grande facilité de mise en œuvre. Les professionnels l’adoptent de plus en plus et les novices apprécient sa simplicité d’utilisation.

Le Cuivre reste encore très prépondérant chez les professionnels de la plomberie, bien que son usage décline progressivement. Il offre tout de même des avantages de taille : une plus grande rigidité que le Multicouche, une plus grande résistance aux chocs et une dilatation légèrement plus faible.

Laisser un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés avant d'apparaître

* Champs obligatoires