Passer au contenu
installation complète plomberie multicouche

Le guide du Multicouche

La réalisation de circuits d'alimentation en eau dans un logement peut s'effectuer en employant plusieurs matériaux, parmi lesquels se trouve le Multicouche. Unique dans sa conception, ce matériau parvient à faire la synthèse des avantages propres au Cuivre et au PER pour offrir une grande facilité de pose, des méthodes de raccordement à la portée de tous ainsi qu'une installation durable et extrêmement fiable.

Après la lecture de ce tutoriel complet, vous saurez :

  • Identifier les avantages du matĂ©riau Multicouche
  • PrĂ©parer efficacement un tube avant un raccordement
  • Raccorder les tubes Multicouche en fonction des diffĂ©rentes technologies disponibles sur le marchĂ©.

Vous aurez une meilleure connaissance des règles à respecter pour obtenir une installation sécurisée, durable et parfaitement fiable.


Introduction

Les installations sanitaires ou de chauffage dans un logement peuvent être réalisées avec plusieurs matériaux de plomberie. Traditionnellement, les circuits d’eau étaient assemblés en Cuivre, un matériau coûteux et difficile à travailler mais qui présente de nombreuses qualités : rigidité, barrière anti-oxygène, préservation de la qualité de l’eau…

L’arrivée du PER sur le marché a changé la manière de faire de la plomberie et a facilité les mises en œuvre. Les professionnels comme les particuliers en ont fait leur matériau de choix pour leurs chantiers en neuf ou en rénovation. Les avantages qu’apporte le PER suffisent à expliquer son adoption généralisée : flexibilité du matériau, raccordement à froid, encastrement facilité, réduction des coûts…

La mise en œuvre du PER est facile mais doit tout de même s’effectuer en prenant certaines précautions. Respecter les règles d’installation permet de compenser les quelques inconvénients propres à ce matériau. A titre d’exemple, le PER n’est pas complètement hermétique, c’est-à-dire qu’il laisse pénétrer les rayons UV et certaines fines particules de poussière. Il est donc nécessaire de protéger le tube avec une gaine pour éviter la formation de boues à l’intérieur.

alt_image

Tubes Multicouche en couronne et en barres

Le Multicouche, dernier arrivé sur le marché, est un matériau qui combine parfaitement les avantages offerts par le Cuivre et par le PER. Comme son nom l’indique, le Multicouche est un matériau composé de plusieurs couches de Polyéthylène réticulé (PER), d’adhésif et d’aluminium.

Il fait la synthèse des propriétés du Cuivre et du PER, en alliant rigidité, mémoire de forme, barrière anti-oxygène et méthodes de raccordement simples.

La composition d'un tube Multicouche

Etudions plus en détail la composition d’un tube Multicouche afin de comprendre les bénéfices qu’il apporte aux installateurs.

L’illustration ci-dessous présente les différentes couches dont est constitué le tube.

alt_image

Composition détaillée d'un tube Multicouche

Les couches intérieures et extérieures sont en polyéthylène réticulé, tandis que la couche centrale, d’une épaisseur de 0,2 mm, est en aluminium.

Une fine bande adhésive permet de solidariser chacune des couches.

Cette structure offre de nombreux avantages au Multicouche qui parvient, de cette façon, à faire la synthèse des propriétés du Cuivre et du PER.

Les avantages du Multicouche

A l’instar du PER, le Multicouche ne nécessite aucune soudure et aucune connaissance spécifique en matière de plomberie. La réalisation d’un assemblage fiable et durable est à la portée de tout débutant, à condition de choisir l’outillage adapté.

La feuille intermédiaire en aluminium procure au Multicouche une protection contre l'oxygène et contre les UV, empêchant ainsi la formation de bactéries et de boues dans les canalisations, même lorsque le tube est exposé à la lumière.

Par conséquent, le Multicouche n’a pas toujours besoin d’être gainé. Il peut donc peut être posé aussi bien en encastré qu’en apparent. De couleur blanche, il est plus discret que le PER et peut même être peint pour une intégration parfaite dans l’ambiance de la pièce.

alt_image

Installation Multicouche en apparent

L’âme en aluminium confère également au Multicouche une « mémoire de forme ». Cela signifie que le tube peut être façonné à la main ou à l’aide de ressorts à cintrer pour réaliser différents angles de courbure : il gardera la forme qui lui a été donnée, contrairement au PER qui reprend sa forme d’origine après un cintrage.

Enfin, les tubes Multicouche bénéficient d’une dilatation faible. Ce phénomène survient lorsque l’écart de température entre l’intérieur et l’extérieur du tube est trop important (tube transportant de l’eau chaude dans un environnement ambiant très froid, par exemple). Les tubes qui se dilatent subissent des allongements qui peuvent causer des dégâts si les règles de mise en œuvre n’ont pas été bien respectées. Le Multicouche, à la différence du PER, se dilate très peu, ce qui simplifie la réalisation de circuits d’eau sécurisés.

Pour aller plus loin

Pour en apprendre davantage, n’hésitez pas à consulter notre comparatif des tubes PER et Multicouche ainsi que notre comparaison détaillée des tubes Cuivre et Multicouche. Ils vous apporteront un complément d’informations si vous vous demandez quel est le matériau le plus adapté à vos besoins.

Les diamètres et conditionnements du Multicouche

Diamètres de tube Multicouche

Les tubes Multicouche sont disponibles dans plusieurs diamètres : 16, 20, 26 et 32 mm, pour les plus couramment employés.

Les dénominations utilisées dans le commerce font généralement mention du diamètre extérieur et de l'épaisseur du tube. Exemple: 16 x 2.0 pour désigner un tube Multicouche de diamètre extérieur 16 mm et d'épaisseur de tube 2 mm. Le diamètre intérieur est donc de 12 mm : 16 - (2 mm x2).

alt_image

Le diamètre intérieur est donc le critère le plus déterminant dans le choix d'un tube Multicouche puisque c'est lui qui conditionne le volume d'eau transporté et le débit total.

Le diamètre à utiliser, comme pour les alimentations en cuivre ou en PER, répond à une certaine logique. Pour simplifier les choses, il est possible de définir une règle générale permettant d'associer un diamètre de tube à chaque type d'équipement sanitaire :

  • WC : diamètre 16 mm
  • Mitigeur lavabo et Ă©vier : diamètre 16 mm
  • Lave linge / lave vaisselle : diamètre 16 mm
  • Douche et baignoire : diamètre 16 mm ou diamètre 20 mm
  • Chauffe eau : diamètre 26 mm ou diamètre 20 mm

Il s'agit là uniquement de préconisations d'ordre générale. Déterminer le bon diamètre de tube revient, en réalité, à définir plusieurs points:

  • le type d'Ă©quipement Ă  raccorder en eau : chaque Ă©quipement doit recevoir un dĂ©bit minimum (exprimĂ© en litre par seconde). Un diamètre de 16 mm est suffisant pour alimenter un WC mais se trouve limitĂ© pour alimenter une baignoire, par exemple.
  • la longueur de la section de tube Ă  poser : Il est nĂ©cessaire de prendre en compte la distance entre l'Ă©quipement sanitaire Ă  alimenter et le dĂ©part d'eau (exemple : distance entre une baignoire et le collecteur eau chaude/eau froide qui l'alimente). Plus cette distance est grande, et plus un diamètre du tube supĂ©rieur est nĂ©cessaire.
  • le nombre d'appareils alimentĂ©s par un mĂŞme dĂ©part d'eau : plusieurs Ă©quipements peuvent ĂŞtre branchĂ©s en sĂ©rie. Ils sont, dans ce cas, alimentĂ©s par une mĂŞme arrivĂ©e d'eau. Chaque repiquage effectuĂ© (dĂ©rivation permettant d'alimenter un Ă©quipement sanitaire) cause ce que l'on appelle des pertes de charges, c'est-Ă -dire des rĂ©ductions du dĂ©bit de l'eau. Pour compenser ces pertes, il est prĂ©conisĂ© de choisir un diamètre de tube Multicouche supĂ©rieur Ă  ce qui est envisagĂ© au dĂ©part.

Pour aller plus loin

Pour en apprendre davantage, parcourez notre tutoriel sur les diamètres de tuyau Multicouche. Il vous fournira plus de précisions pour vous aider à choisir le bon diamètre de Multicouche pour vos travaux.

Conditionnements des tubes Multicouche

Le Multicouche peut être conditionné de deux manières distinctes : en barre ou en couronne. Les tubes en barre offrent l'avantage d'être parfaitement rectilignes, ce qui permet d'obtenir sans effort une finition esthétique parfaite lors d'une pose apparente (tuyaux visibles posés à même la cloison). Cependant, leur longueur est limitée généralement à 3 mètres et leur transport n'est pas toujours faciles à organiser.

Les tubes Multicouche en couronne sont enroulés pour occuper moins d'espace et faciliter leur transport. Elles peuvent aller jusqu'à 500 mètres pour les plus grandes.

Les tubes Multicouche peuvent également être vendus gainés. La gaine peut être de couleur bleue ou rouge, ce qui permet d'identifier le circuit d'eau (rouge pour l'eau chaude et bleu pour l'eau froide). Quelle que soit la couleur de la gaine, les tubes Multicouche sont les mêmes et ont les mêmes propriétés.

Les tubes gainés sont destinés à être encastrés derrière des cloisons ou coulés dans une dalle. La gaine permet de les protéger et leur laisse assez d'espace pour qu'ils puissent se dilater lorsque l'eau transportée est à haute température.

La préparation d’un tube Multicouche

Plusieurs étapes de préparation doivent être respectées avant de réaliser la pose d’un tube Multicouche. Ces étapes garantissent une mise en œuvre conforme aux règlementations en vigueur et évitent les mauvaises surprises lors de la mise en eau du circuit.

DĂ©rouler et redresser le tube

Les tubes Multicouche peuvent être vendus conditionnés en barres (3 mètres maximum), pour de petits chantiers, ou en couronnes (jusqu’à plusieurs centaines de mètres), afin de répondre aux plus gros besoins. L’achat de couronnes nécessite deux actions importantes : le déroulage de la couronne et le redressage du tube.

L’usage d’un outillage spécifique, un dérouleur-redresseur de tubes, devient alors indispensable. Cet outil dispose de deux modules indépendants qui permettent, en un seul geste, de dérouler et remettre au droit un tube Multicouche. Le résultat est obtenu rapidement, sans aucune dégradation du tuyau.

alt_image

Un dérouleur-redresseur permet d'effectuer deux manipulations importantes en un seul mouvement.

Pour aller plus loin

Notre tutoriel détaillé vous expliquera quelles sont les différentes méthodes à votre disposition pour dérouler et redresser du Multicouche.

Couper le tube

Il est évidemment nécessaire d’effectuer plusieurs coupes de la couronne Multicouche pour obtenir les portions de tubes adéquates. Cette découpe doit être réalisée avec soin. Il est important d’effectuer une coupe parfaitement nette, sans bavure, et droite. Toute découpe en biais risquerait d’engendrer des défauts d’étanchéité si le tube est raccordé en l’état.

Une pince coupe-tube dédiée au Multicouche est indispensable pour cette opération. Simple d’usage, elle permet de couper des tubes Multicouche de plusieurs diamètres (16, 20 et 26 mm) sans provoquer d’écrasement du tuyau.

alt_image

La pince coupe-tube permet une découpe propre du tube Multicouche.

Pour aller plus loin

Notre tutoriel vous explique comment couper un tube Multicouche de la bonne manière, en employant les outils adéquats et en respectant quelques règles de base.

Calibrer et Ă©bavurer le tube Multicouche

Avant de réaliser le raccordement, il est nécessaire de se munir d'un calibreur-ébavureur pour réaliser deux opérations distinctes :

  • redonner au tube son diamètre d’origine, la coupe ayant tendance Ă  dĂ©former l'extrĂ©mitĂ© du tube
  • chanfreiner l'intĂ©rieur et l'extĂ©rieur du tube Multicouche pour faciliter l'insertion du raccord et Ă©viter tout risque d'abĂ®mer les joints toriques prĂ©sents sur la tĂ©tine en laiton.
alt_image

Le calibreur ébavureur permet de réaliser en quelques tours deux opérations essentielles à une bonne préparation des tubes Multicouche.

Pour aller plus loin

Découvrez comment réaliser efficacement un calibrage et un ébavurage de tube Multicouche en consultant notre tutoriel.

Cintrer le multicouche

Même s’il est envisageable de cintrer un tube Multicouche à la main, il est conseillé d’opter pour un accessoire dédié à cette tâche : un ressort à cintrer pour tube Multicouche.

En effet, les angles de courbure extrêmes réalisés à la main peuvent engendrés une pliure du tube qui le rendrait inutilisable. Les zones pliées, une fois mises en pression, se détérioreraient rapidement et laisseraient fuir l’eau.

L’utilisation d’un ressort à cintrer facilite l’opération et évite d’endommager le tube. Il permet d’effectuer des angles de courbure bien plus prononcés que ce qu’il est possible d’obtenir avec un cintrage manuel.

alt_image

Le ressort à cintrer est particulièrement utile pour réaliser des courbures propres sans endommager les tubes Multicouche.

Pour aller plus loin

Si vous souhaitez en apprendre davantage pour réaliser des courbes sûres et fiables, n’hésitez pas à consulter notre tutoriel sur le cintrage des tubes Multicouche.

Les techniques de raccordement du Multicouche

Quelle que soit la technologie employée, le raccordement en Multicouche repose toujours sur le même principe. Chaque raccord est pourvu d’un insert cannelé, appelé « tétine », qui doit être enfoncé dans le tube Multicouche jusqu’en butée. Des joints toriques sont disposés autour de l’insert pour renforcer l’étanchéité de l’installation.

Cependant, l’insertion du raccord dans le tube Multicouche ne suffit pas. Il est nécessaire d’assurer le maintien du tube sur la tétine et, pour cela, deux technologies peuvent être employées : le sertissage ou la compression.

alt_image

Chaque type de raccord est pourvu d'inserts crantés entourés par deux joints toriques en EPDM

Chaque méthode de raccordement a ses avantages et ses inconvénients et s’adresse à des cas spécifiques.

Pour aller plus loin

Consultez notre comparatif détaillé des raccords à sertir et des raccords à compression pour déterminer facilement quelle technologie est la plus adaptée à votre chantier en Multicouche.

Le raccordement par sertissage

Le sertissage est une technologie fiable utilisée depuis longtemps par les professionnels de la plomberie. Elle permet la réalisation d’une installation indémontable.

Le sertissage d’un raccord Multicouche consiste à écraser une douille en inox pour qu’elle comprime le tube contre l’insert du raccord. Pour cela, il est indispensable d’employer un outillage spécifique : une pince à sertir manuelle ou une sertisseuse électrique.

Les pinces à sertir sont équipées de mâchoires qui encerclent la douille en inox et l’écrasent uniformément, selon une empreinte particulière : on parle généralement de « profils ». Il existe une multitude de profils différents sur le marché mais le plus couramment employé est le profil TH, qui est choisi par une grande majorité de fabricants.

Pour aller plus loin

Découvrez quelles sont les différences entre une pince manuelle et une sertisseuse électrique pour tube Multicouche.

alt_image

Il est important de choisir les mâchoires adaptées à la pince à sertir et aux raccords employés.

Attention : les raccords Multicouche sont conçus, selon les fabricants, pour être sertis en employant un ou plusieurs profils au choix. La liste des profils compatibles est généralement inscrite directement sur les raccords. Il est important de choisir une pince à sertir dont les mâchoires sont compatibles avec les raccords Multicouche pour lesquels vous avez opté. Si un sertissage est réalisé avec une mâchoire dont le profil est incompatible avec le raccord Multicouche, alors l’étanchéité ne sera absolument pas garantie.

Pour aller plus loin

Pour en savoir plus, consultez notre article sur les différents profils de sertissage pour le Multicouche.

Pour sertir un raccord Multicouche, il convient de respecter plusieurs étapes :

  • Enfoncer l’insert du raccord Multicouche dans le tube, jusqu’en butĂ©e. Des fenĂŞtres de contrĂ´le rĂ©parties autour de la douille permettent de vĂ©rifier que le tube est complètement enfoncĂ©.
  • Ouvrir les mâchoires de la pince Ă  sertir puis positionner le tube Multicouche et le raccord sur la mâchoire infĂ©rieure.
  • Refermer la pince en effectuant un cycle complet. Cette action suffit Ă  sertir le raccord sur le tube Multicouche.
alt_image

Sertissage de raccord Multicouche effectué avec une pince manuelle

Le sertissage présente de nombreux avantages. Il s’agit d’une méthode très fiable, laissant peu de place aux erreurs humaines. Le raccordement est indémontable, ce qui autorise l’encastrement des raccords derrière des cloisons, pour une installation parfaitement invisible et esthétique.

Cependant, l’usage indispensable d’une pince à sertir peut être un frein pour certaines personnes qui ne voudront pas consacrer du budget à l’achat d’un tel outillage. Le sertissage se destine donc davantage aux gros chantiers sur lesquels l’achat d’une pince à sertir sera vite rentabilisé. Le sertissage peut également être envisagé pour les petits chantiers de rénovation, dans le cas où l’installateur dispose déjà des pinces adéquates.

alt_image

Raccord Multicouche après sertissage de la douille en inox

Pour aller plus loin

Parcourez notre guide détaillé pour apprendre à sertir des raccords Multicouche de façon professionnelle.

Voir nos raccords Ă  sertir

Le raccordement par compression

Le Multicouche peut aussi se raccorder par compression, une technologie qui ne nécessite que deux clés plates pour finaliser le vissage et qui reste démontable à tout moment.

Les raccords Multicouche à compression, souvent désignés sous le terme de « raccords Multicouche à visser », sont constitués de plusieurs pièces.

Le principe est très simple : le vissage d’un écrou permet de comprimer une bague fendue qui vient ainsi maintenir fermement le tube Multicouche contre l’insert. Le raccordement s’effectue donc par simple vissage et ne requiert aucun investissement en outillage spécifique.

alt_image

Raccord Multicouche Ă  compression avant serrage de l'Ă©crou

Le raccordement par compression se réalise de la manière suivante :

1 – En premier lieu, faire coulisser l’écrou sur le tube Multicouche puis faire de même avec la bague en laiton.

2 – Enfoncer complètement l’insert du raccord dans le tube Multicouche.

3 – Rapprocher l’écran du filetage présent sur le raccord et serrer à la main. Ne pas oublier de finaliser le serrage à l’aide de clés plates, sans serrage excessif pour ne pas endommager le tube ou le filetage du raccord.

alt_image

Serrage à la clé de l'écrou pour finaliser le raccordement

Conseil : serrez l'écrou à la main jusqu'à sentir une résistance puis effectuez un quart de tour supplémentaire avec la clé. Une fois le circuit mis en eau, vérifiez les raccordements un par un. En cas de goutte à goutte, ajoutez un quart de tour supplémentaire.

Les raccords à compression sont parfaits pour de petits chantiers de rénovation qui consistent à ajouter un ou plusieurs points de puisage dans une habitation. Ils sont faciles à installer, que l’on soit professionnel ou amateur, et évitent l’achat d’un outillage dédié.

Cependant, parce que les raccords Multicouche à compression sont démontables, ils doivent toujours rester accessibles pour intervenir sur le circuit d’eau en cas de fuite. Ils ne peuvent donc pas être encastrés derrière des cloisons, à moins d’aménager une trappe d’accès. Ce type de raccords se destine donc essentiellement à de petits travaux d’aménagement en pose apparente.

Pour aller plus loin

Pour en découvrir davantage, nous vous invitons à parcourir notre tutoriel sur le raccordement du Multicouche par compression.

Voir nos raccords Ă  compression

Sertir ou Compression ?

Chaque technologie présente ses avantages (facilité de pose ou raccordement indémontable) et ses inconvénients (raccordement obligatoirement visitable ou possibilité d'encastrement) donc il est important de faire le bon choix avant de se lancer dans les travaux.

Les raccords à compression se destinent plus particulièrement aux petits chantiers de rénovation tandis que les raccords à sertir sont employés pour effectuer une installation de plomberie complète de manière professionnelle.

Pour aller plus loin

Pour en apprendre davantage, n'hésitez pas à consulter notre comparatif des raccords à compression et des raccords à sertir. Ce guide détaille les différences fondamentales entre chaque technologie et liste les critères de choix à prendre en compte pour ne pas se tromper.

Le raccordement Multicouche sans outils

Les tubes Multicouche peuvent aussi être installés grâce à des raccords automatiques dont l'usage est particulièrement simple et ne requiert strictement aucun outillage. Le raccordement s'effectue en insérant simplement le tube Multicouche dans le raccord et en le poussant jusqu'en butée. Des griffes auto-bloquantes à l'intérieur du raccord retiennent le tube et le maintiennent fermement tandis que des joints toriques assurent l'étanchéité finale.

Ces raccords présentent un autre avantage: ils sont compatibles avec plusieurs matériaux, à savoir le Cuivre, le PER et le Multicouche. Ils permettent donc de réaliser facilement des transitions d'un matériau vers un autre en quelques clics.

De plus, ces raccords sont démontables à l'aide d'un clip spécifique. Ils peuvent donc être réemployés une multitude de fois. Toutefois, comme tout raccord démontable, ils doivent rester accessibles pour pouvoir intervenir en cas de fuite.

alt_image

Raccordement de plusieurs matériaux par simple clic grâce à un té automatique universel

Pour aller plus loin

Découvrez comment utiliser des raccords automatiques pour tubes Multicouche en parcourant notre tutoriel dédié.

L'installation du Multicouche

Les départs d'eau en Multicouche

L'emploi de collecteurs, généralement appelées "nourrices", permet de regrouper au même endroit les différents départs d'eau d'un logement pour ensuite les répartir vers chaque équipement sanitaire. Une installation de ce type, dite "en pieuvre", permet de limiter les montages en série, générateurs de pertes de débit, et donne la possibilité d'isoler une seule section du circuit de plomberie, sans pénaliser les autres.

alt_image

Installation hydrocâblée en Multicouche pour alimenter un logement

Pour aller plus loin

L'installation de nourrices doit être réalisée selon certaines règles. Nous vous conseillons la lecture de notre tutoriel sur les nourrices de plomberie en Multicouche pour en apprendre davantage sur les techniques de pose, les schémas de montage et les types de collecteurs disponibles.

La fixation des tubes Multicouche

Pour fixer des tubes Multicouche sur des cloisons, quelle que soit leur nature (béton, parpaing, bois, placo), des colliers en acier utilisés traditionnellement en plomberie peuvent tout à fait convenir.

Il est tout de même conseillé d’opter pour des colliers spécifiquement adaptés au Multicouche, qu'il s'agisse de colliers en version simple pour accueillir un seul tube ou qu'il s'agisse de colliers en version double pour fixer deux tubes en même temps. Leur pose est beaucoup plus facile que celle des colliers traditionnels, ce qui fait gagner un temps précieux sur un chantier où le nombre de colliers à installer peut se révéler important.

alt_image

Fixation de tube Multicouche à l'aide de colliers spécifiques

De couleur blanche, comme les tubes Multicouche, ils sont plus discrets que des colliers acier et peuvent être peints pour s’harmoniser parfaitement avec la décoration intérieure.

Il est conseillé d'installer un collier par mètre de tube Multicouche pour garantir un maintien efficace des tuyaux.

Pour aller plus loin

Découvrez les méthodes à employer pour fixer des tubes Multicouche le long de cloisons creuses ou pleines.

L'encastrement des tubes Multicouche

Les tubes Multicouche peuvent être posés en apparent, directement sur les cloisons de chaque pièce mais ils peuvent évidemment être encastrés derrière des cloisons ou même coulés dans une dalle pour être complètement cachés. Cependant, certaines règles de mise en œuvre doivent être scrupuleusement respectées pour être certain d'obtenir une installation de plomberie fiable. Utiliser des tubes Multicouche gainés est indispensable pour les circuits transportant de l'eau dont la température est supérieure à 60°C ou pour toute traversée de paroi, traversée de dalle ou encastrement derrière des cloisons.

Les raccords Multicouche ne doivent pas être encastrés : il est important de veiller à ce qu'ils soient accessibles (pas de raccords figés dans une cloison ou une dalle par exemple).

Pour aller plus loin

Notre tutoriel sur les techniques d'encastrement du Multicouche est à votre disposition si vous souhaitez obtenir plus d'informations sur les règles à respecter et accéder à des schémas détaillés de chaque configuration (encastrement en dalle béton, en chape flottant ou non flottante, traversée de paroi, carreaux de plâtre...).

Transition du Cuivre ou du PER vers le Multicouche

En rénovation, il est souvent nécessaire de faire un repiquage sur une installation existante réalisée en Cuivre ou en PER. Il est tout à fait envisageable d'étendre cette installation avec un nouveau circuit en Multicouche pour bénéficier des avantages de ce matériau.

Plusieurs techniques peuvent être employées, allant de la plus artisanale à la plus professionnelle.

Il est possible d'utiliser un simple mamelon à visser comme intermédiaire pour relier un raccord PER ou Cuivre d'un côté et un raccord Multicouche de l'autre. Cela présente toutefois un inconvénient : le montage en série de plusieurs raccords augmente le nombre de points sensibles (risques de fuite).

Il est également envisageable d'utiliser des raccords adaptés à chaque matériau en choisissant un raccord mâle pour l'un et un raccord femelle pour l'autre. L'assemblage des deux filetages permet de faire la liaison entre les deux tubes.

alt_image

Exemple de transition avec un raccord bicĂ´ne pour le Cuivre et un raccord Ă  compression pour le Multicouche

Des raccords automatiques peuvent également être employés pour effectuer une transition d'un matériau vers un autre en un simple clic.

alt_image

Raccord automatique coudé utilisé pour passer du PER au Multicouche en un seul clic

Dernière option envisageable, fiable et indémontable : les raccords passerelles. Il s'agit de raccords droits spécifiquement conçus pour effectuer une transition depuis un tube Cuivre ou PER vers un tube Multicouche. A la différence des raccords automatiques, ils emploient des technologies de raccordement professionnelles et indémontables : le sertissage pour le PER et la soudure pour le Cuivre.

Pour aller plus loin

Parcourez nos tutoriels dédiés aux méthodes de transition du Cuivre vers le Multicouche et du PER vers le Multicouche. Les différentes techniques de raccordement y sont expliquées en détail ainsi que les inconvénients et avantages de chaque méthode.

Les normes relatives au Multicouche

ACS

Comme tout produit destiné à être en contact avec l'eau potable en France, les raccords et tubes Multicouche doivent être titulaires a minima d'une ACS (Attestation de Conformité Sanitaire) délivrée par un laboratoire agréé par le ministère de la santé qui aura, au préalable, validé la conformité des matériaux et composants. 

Il s’agit là d’une obligation réglementaire que tous les distributeurs de plomberie doivent respecter scrupuleusement. La préservation de la qualité de l'eau potable dans vos canalisations, et donc de votre santé, doit toujours passer en priorité.

alt_image

Logo Attestation de Conformité Sanitaire

Avis technique CSTB

Les avis techniques du CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) sont un gage de qualité pour les professionnels. Les raccords et tubes Multicouche validés par un avis technique ont été testés par un organisme indépendant qui garantit leur résistance à la pression, aux chocs thermiques et aux coups de bélier.

Attention : les avis techniques Multicouche sont décernés à des tubes et raccords de même marque/fabricant. Il est conseillé de toujours choisir des tubes Multicouche et des raccords à sertir de même marque pour être certains d’une compatibilité totale.

alt_image

Logo du CSTB

Conception des raccords

Il existe plusieurs marques et plusieurs modèles de raccords pour tuyau Multicouche sur le marché de la plomberie. Quel que soit le fabricant choisi, il est important de tenir compte de certains éléments techniques qui ne sont pas toujours présents dans toutes les gammes :

  1. Les raccords mâles sont pourvus d'une longueur de filet suffisante pour raccorder les sections femelles sans rencontrer de mauvaise surprise.
  2. Les raccords mâles disposent d'une portée plate permettant d'accueillir un joint plat pour une étanchéité facile et fiable.
  3. Les raccords droits sont conçus dans un 6 pans afin de faciliter les serrages à l'aide d'une clé plate.
  4. Des fenêtres de contrôle sont présentes tout autour des bagues de sertissage afin de vérifier la bonne insertion du tube Multicouche.
alt_image

Pour aller plus loin

Les tubes et raccords Multicouche en vente sur waterout.fr répondent strictement à l'ensemble des normes règlementaires en vigueur. Un soin tout particulier est apporté à leur conception afin d'offrir confort de mise en œuvre et qualité à toute épreuve, pour une installation de plomberie durable et fiable.

Liste des outils indispensables pour travailler le Multicouche

Travailler le Multicouche nécessite d'avoir certains outils à disposition. L'outillage dédié aux tuyaux Multicouche est constitué de plusieurs éléments qui remplissent chacun un rôle bien établi :

Le coupe-tube Multicouche

Indispensable pour sectionner des tubes en Multicouche, le coupe-tube offre une coupe nette et parfaitement droite du tuyau, ce qui facilite et fiabilise les raccordements ultérieurs.

Le calibreur-Ă©bavureur

Le calibreur-ébavureur permet de réajuster le diamètre intérieur des tubes après leur découpe pour corriger les éventuels écrasements. Cette opération facilite l'insertion des raccords dans les tuyaux Multicouche.

Le ressort Ă  cintrer

Le ressort à cintrer se révèle très utile pour courber des sections de tubes Multicouche. Le Multicouche est un matériau qui peut se façonner à froid et à la main mais l'emploi d'un ressort à cintrer facilite l'opération et permet de réaliser des angles de courbure beaucoup plus grands sans risquer d'abîmer le tube.

Le dérouleur-redresseur Multicouche

Dérouler des tubes Multicouche conditionnés en couronne puis les redresser pour obtenir une barre bien droite sont deux étapes souvent compliquées à réaliser. L'emploi d'un dérouleur redresseur de tubes permet d'effectuer ces deux opérations en une seule fois et d'obtenir un résultat parfait.

La pince Ă  sertir

La pince à sertir Multicouche est l'outillage indispensable pour les raccords Multicouche qui s'assemblent par sertissage. Il existe deux types de pinces à sertir : la pince à sertir Multicouche manuelle, économique et fiable, et la sertisseuse électrique, adaptée à un usage intensif et régulier.

Pour aller plus loin

Pour en apprendre davantage, consultez notre tutoriel sur les outils dédiés au Multicouche et découvrez plus en détails lors fonctionnement et leurs cas d'usage.

Laisser un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés avant d'apparaître

* Champs obligatoires