Passer au contenu
protection contre les coups de bélier plomberie

Coups de bélier : comment protéger sa plomberie

Pour garantir à son installation de plomberie une durée de vie optimale, il est important d’anticiper les phénomènes potentiellement néfastes qui surviennent dans la tuyauterie lorsque le circuit est en eau.

Les coups de bélier font partie de ces phénomènes qui doivent être évités le plus possible. Ils se caractérisent par des bruits sourds dans les canalisations, lorsque l’on ferme un robinet ou une vanne d’arrêt. Ces bruits peuvent être dérangeants, en particulier s’ils sont répétés, mais ils sont avant tout le signe qu’une force excessive est exercée sur les canalisations, avec le risque d’une dégradation importante (fuite ou rupture).

Fort heureusement, des équipements spécialisés permettent de remédier à ces multiples inconvénients. Il est préférable de les prévoir au moment où le circuit de plomberie est installé mais il est toujours possible de les ajouter sur une installation existante s’ils n’ont pas été prévus au départ. Voyons quels accessoires permettent de lutter efficacement contre les coups de bélier et quelles sont leurs méthodes d’installation.

Après la lecture de ce tutoriel, vous saurez facilement:

  • Expliquer ce qu'est le phénomène de coups de bélier
  • Comprendre les risques induits par des coups de bélier sur le réseau de plomberie
  • Lutter contre les coups de béliers en utilisant les bons équipements

Qu’est-ce qu’un coup de bélier ?

Un « coup de bélier » est un phénomène qui se produit dans les canalisations de plomberie lorsque l’eau transportée subit une variation de pression brutale, appelée « surpression ». Cette surpression est généralement causée par la fermeture ou l’ouverture d’un robinet, qu’il s’agisse d’une robinetterie actionnée par un utilisateur ou d’un point de puisage ouvert ou fermé par un équipement sanitaire, comme une machine à laver par exemple.

Les coups de bélier se reconnaissent facilement à leur bruit caractéristique, similaire au son provoqué par un coup de marteau sur la tuyauterie. Ils provoquent une gêne auditive mais, plus grave encore, des tremblements intenses dus à une onde de choc qui se propage rapidement dans tout le circuit.

Cette onde de choc est le résultat d’une montée subite de la pression dans le réseau d’eau potable. Lorsque la circulation de l’eau dans les canalisations est arrêtée brusquement, la pression du fluide change et augmente significativement, ce qui provoque des à-coups violents à l’intérieur des tuyaux. Ces « coups de bélier » se répandent dans les canalisations et peuvent, à force d’être répétés, endommager les raccordements ou déformer les tubes qui transportent l’eau.

La cause des coups de bélier est donc principalement de nature hydraulique : une variation soudaine de la vitesse d’écoulement de l’eau engendre une forte hausse de la pression, ce qui provoque des ondes de choc dans l’ensemble du réseau.

D’autres éléments peuvent également générer des coups de bélier dans la plomberie : la présence de boue, l’accumulation de calcaire ou de dépôts dans les tuyaux ainsi que des variations brutales de température.

Les conséquences des coups de bélier

Les coups de béliers répétés peuvent fortement endommager les installations sanitaires et créer des dégâts irréversibles sur les équipements non protégés. En effet, les différents appareils sanitaires, et les raccordements effectués sur les différents points du réseau de plomberie, sont conçus pour supporter un certain niveau de pression.

Pour rappel, la pression recommandée dans une habitation est de 3 bars. En cas de surpression, selon la configuration de l’installation, le niveau peut facilement excéder les 10 bars, voire même davantage.

Des excès de pression réguliers peuvent donc endommager les appareils raccordés au réseau (machine à laver, lave-vaisselle etc), réduisant considérablement leur durée de vie. Les coups de bélier peuvent également détériorer l’installation de plomberie en générant des fuites sur les points de raccordement les plus sensibles et en déformant les tuyaux.

En résumé, les coups de béliers peuvent affecter les installations de différentes manières :

  • Ils génèrent des bruits sourds et des vibrations dans la tuyauterie, ce qui se révèle gênant pour les habitants du logement.
  • Ils peuvent entraîner, à plus ou moins long terme, des fuites au niveau des raccordements, quels que soient les matériaux utilisés (Multicouche, PER ou Cuivre) et quelles que soient les technologies employées (sertissage, soudage, compression…).
  • Ils peuvent également provoquer une rupture des canalisations, c’est-à-dire un éclatement de la tuyauterie et donc un dégât des eaux potentiellement conséquent.
  • Enfin, ils peuvent causer une détérioration prématurée des appareils sanitaires et réduire drastiquement leur durée de vie.

Les solutions contre les coups de bélier

Pour pallier ce phénomène, plusieurs solutions sont possibles. Lorsque l’on suspecte la génération de coups de bélier, il est recommandé, en premier lieu, de mesurer la pression de l’eau au sein du réseau pour vérifier si elle n’est pas trop forte (supérieure à 3 bars).

Si c’est le cas, l’installation d’un réducteur de pression permet de réguler la pression en amont du réseau, ce qui évite les dégâts sur la tuyauterie.

Si un réducteur de pression est déjà installé après le compteur d’eau, il est important de vérifier qu’il n’est pas hors service. En cas de dysfonctionnement, il alors nécessaire de procéder à son remplacement.

Pour éviter les coups de bélier, il peut également être envisageable d’installer des robinets à vitesse de fermeture lente. Ces appareils évitent les ouvertures et fermetures trop brutales des robinets et, par conséquent, limitent les risques de coups de bélier.

La solution la plus recommandée pour éviter les coups de bélier reste tout de même l’emploi d’un anti-bélier, également appelé bouteille anti-pulsatoire. Cet accessoire est spécialement conçu pour absorber l’onde de choc délivrée lors de la variation brutale de la vitesse de l’eau. Raccordé sur un robinet ou une tuyauterie, il garantit la durabilité et le confort d’utilisation du réseau d’eau domestique.

Les différents types d’anti-bélier

Il existe deux types d’anti-béliers disponibles sur le marché de la plomberie :

L’anti-bélier à membrane

L’anti-bélier à membrane est une petite cuve séparée en deux parties par une membrane en caoutchouc. L’un des côtés est relié à la tuyauterie et accueille le liquide lorsque la pression est trop forte. L’autre côté est, quant à lui, rempli de gaz. Au moment où le premier côté se remplit, la pression déforme la membrane qui s’enfonce dans la partie contenant le gaz afin que le choc soit amorti.

L’anti-bélier à ressort

L’anti-bélier à ressort fonctionne sur un principe similaire à l’anti-bélier à membrane. Cependant, la résistance à la pression ne se fait pas grâce à une poche de gaz mais au moyen d’un disque et d’un ressort disposés à l’intérieur de l’appareil. La pression s’exerce sur le disque, ce qui contracte le ressort et amortit le choc avant qu’il ne se répande dans le réseau.

L’anti-bélier à membrane se révèle un peu plus résistant que l’anti-bélier à ressort mais il dispose d’une plus faible durée de vie. Quel que soit le type d’anti-bélier choisi, la pose d’un tel équipement évite les dommages sur les équipements sanitaires et les tuyaux d’alimentation en eau.

Où et comment installer un anti-bélier ?

Afin de garantir une efficacité optimale de l’anti-bélier, il est primordial de le poser au plus près de l’équipement qui est la cause des coups de bélier.

Il est nécessaire de réaliser une dérivation sur le circuit de plomberie, à l’aide d’un té par exemple, afin d’y raccorder directement le dispositif anti-bélier. Cette dérivation doit être située à proximité immédiate de la sortie d’eau qui déclenche des coups de bélier à chaque ouverture.

Le montage de l’appareil est très simple puisqu’il suffit de le visser sur la sortie de repiquage aménagée, en prenant soin, tout de même, d’étanchéifier le tout à l’aide de ruban téflon.

Information : Il est possible d’installer plusieurs anti-béliers sur le réseau de plomberie, si de multiples équipements sanitaires se révèlent générateurs de coups de béliers.

Les points à retenir

Les coups de bélier sont des phénomènes qui surviennent de temps en temps au sein d’un réseau de plomberie et ils peuvent avoir de grandes conséquences en causant des dégâts importants (fuites et ruptures des canalisations). Si des coups de bélier sont détectés, il est primordial de réagir et de s’équiper du matériel adéquat. L’anti-bélier est un outil spécialement conçu pour éviter ces phénomènes, sa mission étant d’absorber les ondes de choc pour éviter qu’elles se propagent dans l’ensemble des tuyaux. Il existe des anti-béliers à membrane et des anti-béliers à ressort qui offrent, tous les deux, une forte résistance aux pressions excessives. Ce dispositif s’installe au plus près de l’équipement sanitaire qui génère les coups de bélier, en réalisant une dérivation du circuit pour y raccorder l’équipement.

Laisser un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés avant d'apparaître

* Champs obligatoires