Passer au contenu
manomètres mis sous pression

Comment régler un réducteur de pression

Le réducteur de pression est un appareil qui peut se révéler indispensable en amont d’un circuit de plomberie. Dans un logement, lorsque la pression de l’eau est trop importante, il est nécessaire de mettre en place un réducteur de pression après le compteur d’eau et le clapet anti-pollution. Ce dispositif régule la pression au niveau désiré, ce qui évite le gaspillage de l’eau et les dommages sur les différents appareils sanitaires (machine à laver, lave-vaisselle etc).

L’installation d’un réducteur de pression est une première étape. Une fois que le réducteur est raccordé sur le réseau, il est impératif de procéder à son réglage. Mais comment régler correctement un réducteur de pression ?

Après la lecture de ce tutoriel, vous saurez :

  • Déterminer le niveau de pression idéal pour un fonctionnement optimal du circuit de plomberie
  • Effectuer un réglage précis de votre réducteur de pression en employant la bonne méthode

Pourquoi faut-il régler la pression de l’eau ?

Les niveaux de pression peuvent varier d’un logement à un autre. Pour certains foyers, la pression de l’eau est trop forte en entrée et il devient vite nécessaire de la régler au bon niveau.

Si une pression excessive circule dans tout le réseau de plomberie, cela risque de créer d’importants dégâts à plus ou moins long terme. Les appareils sanitaires et les réseaux de plomberie subissent alors de fortes dégradations qui les fragilisent jusqu’à les rendre défectueux.

Les signes indiquant que la pression de l’eau est trop forte sont multiples :

  • Un débit trop élevé en sortie des robinets : une pression excessive engendre une surconsommation d’eau, ce qui augmente considérablement la facture finale.
  • Des bruits dans les canalisations, appelés communément « coups de béliers » : ces bruits répétés, très souvent gênants, peuvent indiquer que la pression de l’eau dans vos canalisations est trop importante.
  • Une dégradation rapide des différents équipements sanitaires : des pannes répétées ou des casses sur les appareils alimentés en eau peuvent être un signe avant-coureur à prendre en compte.

Pour réduire la pression de l’eau, il est nécessaire d’installer un réducteur de pression. Il se positionne en amont du circuit d’alimentation, après le compteur d’eau et le clapet anti-pollution.

Pour aller plus loin

Retrouvez notre tutoriel sur l’installation d’un réducteur de pression pour en apprendre davantage sur les méthodes de pose et les précautions à prendre lors du raccordement sur le réseau.

A quel niveau de pression faut-il régler le réducteur ?

La pression mesurée dans une habitation peut parfois être supérieure à 7 bars tandis la pression idéale se situe à 3 bars. L’écart semble peu significatif mais il est de taille.

Au-dessus de 5 bars de pression, la perte de confort est notable : l’eau éclabousse à l’ouverture de chaque robinet, la consommation de l’eau explose et les ondes de choc générées dans les canalisations provoquent des bruits sourds et des claquements.

En-dessous de 3 bars, le débit de l’eau se retrouve limité : les mitigeurs de douche ou de baigne ne délivrent pas assez d’eau en sortie, entraînant frustration et énervement chez les utilisateurs du réseau.

La pression optimale se situe donc sur une plage très restreinte comprise entre 3 et 3,5 bars au maximum.

Si vous avez des doutes sur la pression supportée par vos canalisations et vos appareils, il est conseillé d’effectuer des tests de pression sur différents points de puisage (robinet de salle de bain, mitigeur de baignoire, lave-main, évier…).

L’emploi d’un testeur de pression est requis. Son embout en caoutchouc s’enfonce dans la sortie de l’équipement à tester et son cadran gradué indique en temps réel la pression mesurée.

Comment ajuster le réducteur de pression ?

Une fois le réducteur de pression installé en amont du circuit de plomberie, il est nécessaire de procéder à son réglage.

Attention : certains modèles de réducteurs de pression sont tarés en usine à 3 bars et ne sont pas réglables. La plupart des modèles sont tout de même ajustables manuellement par le biais d’une vis de réglage, généralement disposée sur la partie supérieure de l’appareil.

Etape 1

Les réducteurs de pression sont équipés d’une ou plusieurs prises dédiées au branchement d’un manomètre. Cet appareil permet d’afficher, en temps réel, la pression de l’eau en sortie du réducteur.

Attention : si votre réducteur n’est pas déjà équipé d’un manomètre, il est fortement recommandé d’en raccorder un sur la prise du réducteur. Sans cela, le réglage de la pression ne pourra pas s’effectuer de manière précise.

Etape 2

Il est important de couper l’arrivée d’eau générale et de veiller à ce qu’aucune robinetterie ne soit en état de marche. En effet, le réglage du réducteur de pression doit se faire sans débit, c’est à dire que tout écoulement en amont ou en aval doit être arrêté.

Etape 3

Avant de commencer tout ajustement du réducteur, il est évidemment nécessaire de relever la pression d’eau indiquée par le manomètre. Selon le niveau mesuré, il peut être nécessaire d’augmenter ou de diminuer la pression pour atteindre les 3 bars recommandés.

Etape 4

Si votre réducteur est muni d’un cache en plastique sur le dessus, il est nécessaire de le retirer pour accéder à la vis de réglage.

Etape 5

Avec un tournevis ou une clé, tournez la vis de réglage dans un sens ou dans l’autre pour augmenter ou diminuer la pression en aval.

Pour diminuer la pression en aval du réducteur il suffit de tourner la vis de réglage dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.

Pour augmenter la pression de l’eau, il est nécessaire de tourner la vis de réglage dans le sens des aiguilles d’une montre.

Attention : pour éviter une augmentation ou une diminution trop rapide de la pression, il est conseillé de tourner la vis progressivement, en douceur. Cette précaution évite d’endommager les tuyaux en causant de trop fortes variations.

Une fois la pression réglée, il n’y a plus qu’à repositionner le cache en plastique sur la vis de réglage.

Pour vous assurer que le réglage a été correctement réalisé, il suffit d’ouvrir à nouveau l’eau en amont du réducteur puis de mettre en marche un des robinets du réseau pour générer un écoulement. Il ne reste plus qu’à relever le niveau de pression indiqué par le manomètre. Si la pression finale ne vous convient pas, vous pouvez renouveler l’opération de réglage.

Les points à retenir

L’ajustement de la pression de l’eau délivrée aux équipements sanitaires d’un logement est une opération importante. Elle permet de protéger les installations et d’assurer leur tenue dans le temps.

Les réducteurs de pression sont généralement réglables pour permettre aux installateurs d’ajuster précisément le niveau de pression aval, en fonction de leurs besoins. Il est tout de même recommandé de rester dans une limite de 3 à 3,5 bars.

L’emploi d’un manomètre, raccordé sur le réducteur de pression, est indispensable pour visualiser en temps réel le niveau de la pression en sortie. Pour ajuster un réducteur de pression, il suffit de tourner la vis de réglage présente sur le dessus, en réalisant l’opération doucement pour ne pas causer de trop violentes variations de pressions.

Laisser un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés avant d'apparaître

* Champs obligatoires